• Emploi119 400 destructions nettes d’emploi (les destructions moins les créations) ont eu lieu entre fin mars et fin juin dans le secteur privé en France (hors Mayotte), selon des chiffres publiés aujourd’hui par l’institut national de statistiques Insee. Il s’agit d’un recul de 0,6 % de l’emploi salarié privé. La baisse est moins forte qu’au premier trimestre (-497 500 postes), en particulier grâce à un recours accru à l’intérim.

    Consulter les chiffres de l’Insee.
  • ÉducationLe ministère de l’Éducation nationale a mis en ligne mercredi – sans communication officielle – le protocole sanitaire à appliquer dans les établissements scolaires à la rentrée, a révélé aujourd’hui Le Monde. Le document proclame que la distanciation physique ne sera plus obligatoire lorsqu’elle n’est « pas matériellement possible » pour accueillir tous les élèves. Les élèves de plus de 11 ans devront porter le masque lorsqu’ils sont face à face ou côte à côte à moins d’un mètre.

    Consulter le protocole sanitaire [PDF].
  • TerrorismeLe Conseil constitutionnel a censuré les principaux articles d’une loi instaurant des « mesures de sûreté contre les auteurs d’infractions terroristes » adoptée par le Parlement le mois dernier. Il a estimé que l’instauration de « mesures de sûreté à l’encontre des auteurs d’infractions terroristes à l’issue de leur peine » était contraire à la Constitution.

    Lire la décision du Conseil constitutionnel.
  • LibanLe président libanais, Michel Aoun, a déclaré cet après-midi que la double explosion qui a eu lieu mardi dans la capitale du pays, Beyrouth, avait été causée « par la négligence ou par une action extérieure, avec un missile ou une bombe ». Il a rejeté la proposition d’une enquête internationale, proposée notamment par Emmanuel Macron lors de sa visite dans le pays hier, estimant que cela « diluerait la vérité ».

  • Côte d’IvoireLe président ivoirien, Alassane Ouattara, a déclaré hier soir qu’il serait candidat pour un troisième mandat lors de l’élection présidentielle du 31 octobre. Il a évoqué le « cas de force majeure » que constitue le décès il y a un mois du candidat de son camp, le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly. La Constitution limite le nombre de mandats présidentiels à deux, mais Alassane Ouattara estime que sa révision en 2016 a remis les compteurs à zéro.

  • MaliLa mission de l’ONU au Mali (Minusma) a recensé 632 violations et abus des droits humains ayant causé la mort de 323 personnes dans le pays entre le 1er avril et le 30 juin. Ces violations des droits humains sont en hausse de plus de 5 % par rapport au premier trimestre, note la Minusma, qui pointe la responsabilité de groupes extrémistes, des forces de défense et de sécurité maliennes et des tensions intercommunautaires.