10 août 2020

Ça alors

Des agressions de maires en hausse

233 maires ou leurs adjoints ont été agressés physiquement depuis le mois de janvier, selon des chiffres du ministère de l’Intérieur divulgués au JDD. L’an dernier, à la même période, le ministère recensait 198 agressions de ce type. L’Association des maires de France a condamné en juillet « le climat d’insécurité auxquels sont confrontés les élus municipaux ». En novembre, trois mois après le décès du maire de Signes (Var), renversé par le véhicule de deux hommes à qui il avait reproché de jeter illégalement des gravats, une circulaire du ministère de la Justice avait rappelé que les auteurs de faits de violence contre les élus devaient systématiquement faire l’objet d’une réponse pénale. Une loi promulguée en décembre oblige les communes à souscrire une assurance couvrant le coût de la protection juridique et de l’assistance psychologique du maire, dont le montant est pris en charge par l’État dans les communes de moins de 3 500 habitants.