11 août 2020

C'est leur avis

La question des réfugiés cruciale au Liban

Pour le journaliste du réseau d’information Redaktionsnetzwerk Deutschland Tim Szent-Ivanyi, la conférence organisée dimanche par la France pour mutualiser l’aide humanitaire à destination du Liban éclipse la question cruciale de la gestion de l’accueil des réfugiés au Liban, qui accueille près de 900 000 réfugiés syriens pour 5 millions de Libanais.

« On ne peut s’empêcher de penser que la conférence internationale des donateurs convoquée à la hâte par le président français Emmanuel Macron avait pour but de détourner l’attention de la question des réfugiés. Récolter rapidement de l’aide humanitaire pour répondre à la détresse avant de revenir plus tard à l’ordre du jour. Or le pays a besoin de bien plus que d’aumône. Il a besoin de plusieurs milliards, il a besoin d’une aide globale pour gérer l’accueil des réfugiés. Il s’agit de consolider le système de santé, les écoles, le logement et le cas échéant aussi accueillir davantage de réfugiés dans l’UE pour délester le pays. Les réformes politiques en vue de moderniser l’État libanais doivent venir de l’intérieur. Toute ingérence extérieure n’a pas lieu d’être. Mais s’il souhaite faire face aux conséquences de la guerre en Syrie, l’Occident ne peut pas se soustraire à ses responsabilités. » Tim Szent-Ivanyi