• ÉconomieLe ministère de l’Économie a lancé aujourd’hui un appel à projets doté de 100 millions d’euros à destination d’entreprises cherchant à créer de nouvelles unités de production, à moderniser leurs capacités de production ou à développer des procédés technologiques innovants. « L’appel à projets cible les secteurs les plus critiques », comme la santé, l’agroalimentaire, l’électronique et des secteurs essentiels à l’industrie tels que la chimie, précise le ministère.

    Lire le communiqué.
  • Hong KongLe patron de presse Jimmy Lai et la militante prodémocratie Agnes Chow ont été libérés hier soir sous caution à Hong Kong. Ils avaient été arrêtés lundi pour des soupçons de « collusion avec des forces étrangères » en application d’une loi sur la sécurité nationale promulguée fin juin en Chine pour mettre fin aux mouvements de contestation que connaissait la région administrative spéciale de Hong Kong.

    Lire notre article sur la loi promulguée en juin.
  • EspagneLe gouvernement allemand a annoncé hier soir qu’il classait Madrid et le Pays basque espagnol comme zones à risque en plus des trois régions espagnoles qu’il classait déjà ainsi. Les personnes ayant séjourné dans ces zones dans les 14 jours précédant leur arrivée en Allemagne doivent subir un test de dépistage du Covid-19. L’Espagne est le pays de l’UE qui recense le plus de nouveaux cas, avec plus de 24 000 nouvelles contaminations ces sept derniers jours, selon les autorités.

  • Irak-TurquieLe ministère irakien des Affaires étrangères a annulé hier soir la visite que devait effectuer demain en Irak le ministre turc de la Défense pour protester contre la mort de deux militaires irakiens dans une frappe turque. Les deux soldats ont été tués hier dans le nord de l’Irak par un drone turc alors qu’ils s’entretenaient avec des membres du PKK, une organisation politique armée kurde que la Turquie considère comme terroriste.

  • Soudan du SudAu moins 127 personnes ont été tuées depuis samedi au Soudan du Sud dans des affrontements entre des soldats et des membres d’une communauté opposés à une opération de désarmement, a annoncé aujourd’hui l’armée du pays. La semaine dernière, une organisation dédiée à la question des armes avait appelé le gouvernement à ne pas « désarmer des civils sans aucun plan pour les protéger ensuite » face aux autres communautés.