12 août 2020

Tout s'explique

Joe Biden choisit Kamala Harris en colistière

Qui est Kamala Harris ?

Le candidat démocrate à la présidentielle américaine, Joe Biden, a annoncé hier soir avoir choisi pour colistière la sénatrice Kamala Harris. Elle deviendra la première femme vice-présidente si Joe Biden est élu le 3 novembre. Kamala Harris, 55 ans, est née aux États-Unis d’un père jamaïcain et d’une mère indienne. Elle était candidate à l’investiture démocrate pour la présidentielle avant d’abandonner en décembre, puis de se rallier à Joe Biden en mars. Celui-ci l’a qualifiée hier de « combattante dévouée pour les classes populaires ». Kamala Harris a été procureure en Californie avant de représenter cet État à partir de 2017 au Sénat. Au cours de sa carrière, elle a pris position contre le racisme et les violences policières, deux thèmes omniprésents dans le débat médiatique américain. Elle a par exemple imposé aux forces de l’ordre californiennes de former leurs agents contre les discriminations, mais elle a rarement poursuivi des policiers responsables de la mort de civils.

En quoi consiste le poste de vice-président ?

L’usage veut que le vice-président assure un rôle de premier plan en étant le principal conseiller du président, même si cette fonction n’est pas décrite dans la Constitution américaine. Celle-ci prévoit que le vice-président assure la présidence du Sénat, un rôle essentiellement honorifique qui lui permet surtout de départager les 100 sénateurs en cas d’égalité sur un vote. D’après la Constitution, le vice-président est aussi la personne qui succède immédiatement au président en cas de décès, d’incapacité ou de démission, ce qui s’est d’ailleurs produit neuf fois dans l’histoire des États-Unis. Joe Biden, qui aura 78 ans en janvier, a laissé entendre qu’il pourrait ne briguer qu’un seul mandat et que sa vice-présidente devrait donc être en mesure de lui succéder en 2024. Joe Biden a lui-même été vice-président de Barack Obama de 2009 à 2017.

Quelles sont les prochaines étapes pour la présidentielle américaine ?

La campagne pour l’élection présidentielle américaine est fortement perturbée par l’épidémie de Covid-19. Les meetings de campagne sont ainsi suspendus aussi bien dans le camp démocrate que républicain. Les partis ont l’habitude d’organiser leur convention nationale avant la fin de l’été précédent l’élection présidentielle. C’est au cours de celle-ci que les délégués de chaque parti désignent officiellement leurs candidats à la présidence et à la vice-présidence et votent en faveur de leur programme. Les partis républicain et démocrate ont annoncé que leurs conventions se dérouleraient principalement en ligne. Trois débats sont prévus entre les candidats à la présidentielle entre fin septembre et fin octobre. Le 3 novembre, les Américains éliront au suffrage universel direct les 538 délégués qui seront ensuite chargés de désigner officiellement le président des États-Unis, dont la prise de fonction est prévue le 20 janvier.