12 août 2020

C'est leur avis

Le vaccin russe, un pari fou

Le président russe, Vladimir Poutine, a annoncé hier que son pays avait validé un « premier » vaccin contre le Covid-19. Dans une interview pour Libération, François Balloux, biologiste suisse, estime que cette décision, qui contrevient au protocole médical admis par la communauté scientifique, est dangereuse.

« C’est une décision insensée, et surtout dangereuse. Une décision politique qui intervient dans une course folle à l’armement au vaccin contre le Covid. C’est totalement irresponsable, quels que soient les faits. Si ce n’est pas une fake news, l’irresponsabilité demeure car les autorités russes vont administrer un vaccin en s’affranchissant de ses trois phases de développement nécessaires. Un pari fou. Si par chance, l’issue s’avère positive, le procédé pour y parvenir met fin à un consensus médical, historique, centenaire et accepté par la communauté scientifique qui impose d’être transparent et de respecter un protocole très encadré. Si, enfin, il y a des effets secondaires sévères, ce sera un désastre pour les personnes qui en seront victimes. Et cela renforcera encore la défiance envers les politiques sanitaires et, plus généralement, vis-à-vis des gouvernements. » François Balloux