13 août 2020

Tout s'explique

Les manifestations réprimées en Biélorussie

Comment les manifestations sont-elles réprimées en Biélorussie ?

Plus de 700 personnes ont été arrêtées hier en Biélorussie, a annoncé aujourd’hui le ministère de l’Intérieur du pays, ce qui porte le total des arrestations à au moins 6 700 depuis dimanche. Ces personnes manifestaient contre les résultats de l’élection présidentielle, à l’issue de laquelle le président en place depuis 1994, Alexandre Loukachenko, a été réélu avec 80 % des suffrages. Mercredi soir, les autorités biélorusses ont confirmé la mort en détention d’une personne arrêtée durant la contestation. Lundi, un autre manifestant était décédé à Minsk, la capitale du pays. Le ministère de l’Intérieur a également reconnu un incident à Brest, dans l’ouest du pays, au cours duquel les forces de l’ordre ont tiré à balles réelles, blessant une personne. L’accès à Internet a aussi été fortement perturbé dans le pays depuis le début de la semaine.

De quelle façon s’organise l’opposition à Alexandre Loukachenko ?

Pour les manifestants, c’est la principale candidate de l’opposition, Svetlana Tsikhanovskaïa, qui a remporté les élections, alors que, selon les résultats officiels, elle n’a recueilli que 10,9 % des suffrages. Celle-ci s’est réfugiée mardi en Lituanie. Svetlana Tsikhanovskaïa avait remplacé en mai son mari, un candidat d’opposition mis en prison. Elle avait réussi à faire soutenir sa candidature par deux autres figures de l’opposition, dont Valery Tsepkalo, empêché de se présenter à l’élection après l’invalidation de ses signatures de soutien. Il a déclaré mardi au quotidien russe Kommersant que l’opposition était en train de constituer un gouvernement en exil et souhaitait faire reconnaître par « la communauté internationale » Svetlana Tsikhanovskaïa comme la présidente officielle de Biélorussie. Les salariés de plusieurs entreprises biélorusses ont entamé aujourd’hui une grève pour protester contre les résultats.

Comment le président est-il parvenu à se maintenir au pouvoir depuis 1994 ?

Alexandre Loukachenko a été élu président de la Biélorussie en 1994, trois ans après la dislocation de l’URSS. Deux ans plus tard, un référendum lui a permis de renforcer ses prérogatives en tant que président, lui permettant notamment de démettre le Parlement. Réélu en 2001, il a également fait adopter par référendum en 2004 la suppression de la limite du nombre de mandats présidentiels dans la Constitution. Il a depuis été réélu en 2006, en 2010 et en 2015, avant sa dernière victoire dimanche. Alexandre Loukachenko a bénéficié au cours de ses mandats de liens étroits avec la Russie, qui constitue le premier partenaire commercial du pays, malgré des dissensions de plus en plus fortes ces dernières années. Il a également longtemps bénéficié du soutien de la population, en particulier dans les zones rurales, en maintenant une économie largement nationalisée.