• Circulation activeUn décret paru aujourd’hui au Journal officiel classe Paris et le département des Bouches-du-Rhône en zones de circulation active du virus. Ce classement permet aux préfets d’interdire la circulation des personnes et des véhicules, ainsi que l’accès aux moyens de transport collectif dans certaines zones, selon la loi du 9 juillet organisant la sortie de l’état d’urgence sanitaire.

  • Royaume-UniLe gouvernement britannique a annoncé hier soir que les personnes arrivant de France, des Pays-Bas, de Monaco ou de Malte à partir de 4h demain ne pourraient plus entrer au Royaume-Uni sans effectuer un isolement de 14 jours en raison d’une accélération de l’épidémie. Le secrétaire d’État français aux Affaires européennes, Clément Beaune, a déploré cette décision, « qui entraînera une mesure de réciprocité ».

  • AcierLes ministres français chargés de l’Économie et de l’Industrie ont donné hier soir leur accord pour la reprise par le britannique Liberty Steel de l’aciérie d’Ascoval à Saint-Saulve (Nord) et de l’usine de rails d’Hayange (Moselle). La recherche d’un repreneur pour l’aciérie d’Ascoval durait depuis 2018. La société Liberty Steel s’est félicitée aujourd’hui de sauver les 700 emplois que comptent au total les sites de Saint-Saulve et d’Hayange.

    Lire notre article de 2018 sur ce dossier.
  • BiélorussieLa présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a appelé aujourd’hui à de nouvelles sanctions pour violation des droits humains en Biélorussie après celles déjà prises dans les années 2000. Les autorités biélorusses ont annoncé aujourd’hui avoir libéré 2 000 personnes sur les 6 700 arrêtées depuis dimanche. Plusieurs personnes ont témoigné auprès de journalistes avoir été torturées.

    Lire notre article sur la répression des manifestations.
  • Paiements mobilesApple et Google ont banni hier soir l’application du très populaire jeu vidéo Fortnite de leurs plateformes pour mobile. L’éditeur du jeu, Epic Games, détenu à 40 % par l’entreprise chinoise Tencent, avait commencé à contourner le système obligeant à passer par les services d’Apple et de Google pour faire payer les utilisateurs lorsqu’ils effectuent des achats dans le jeu. Epic Games a annoncé poursuivre Apple et Google pour pratiques monopolistiques.

    Lire les détails de l’affaire dans 20 Minutes.