• HaririLe Tribunal spécial des Nations unies pour le Liban a condamné aujourd’hui en son absence un homme suspecté d’appartenir au Hezbollah, un mouvement politique et armé chiite, pour l’attentat ayant causé la mort en 2005 de l’ancien Premier ministre libanais sunnite Rafic Hariri. Sa peine sera décidée plus tard. Le tribunal a acquitté trois autres suspects jugés en même temps.

    Voir un reportage de France 2 lors de l’attentat en 2005.
  • EmploiLa chaîne britannique de magasins d’habillement et d’alimentation Marks & Spencer a annoncé aujourd’hui qu’elle allait supprimer environ 7 000 de ses 80 000 postes dans le monde au cours des trois prochains mois en raison des difficultés provoquées par la crise du Covid-19. Les suppressions de postes auront majoritairement lieu au Royaume-Uni. Le groupe compte développer ses activités en ligne.

  • États-UnisLa convention démocrate, à l’issue de laquelle Joe Biden sera officiellement désigné jeudi comme candidat du Parti démocrate à l’élection présidentielle américaine, s’est ouverte hier soir. En raison du Covid-19, elle est organisée en ligne. Lors de cette première soirée, l’ancien candidat à l’investiture démocrate Bernie Sanders, situé à la gauche du parti, et l’ancien gouverneur républicain de l’Ohio John Kasich ont prononcé des discours de soutien à Joe Biden.

    Lire notre article de la semaine dernière sur la présidentielle américaine.
  • Féminicides146 femmes ont été tuées par leur conjoint ou ex-compagnon en 2019, soit 25 de plus qu’en 2018, selon des chiffres publiés hier soir par le ministère de l’Intérieur. Dans plus de la moitié des cas, la dispute et le refus de la séparation sont les principaux motifs du passage à l’acte, précise le ministère.

    Lire notre article de juillet 2019 sur la lutte contre les féminicides.
  • Abus sexuelsLe parquet de Paris a annoncé aujourd’hui avoir ouvert une enquête préliminaire pour viol par personne ayant autorité après la parution dimanche dans le New York Times d’un article mettant en cause l’ancien adjoint à la Culture de la mairie de Paris Christophe Girard. Un homme y accuse l’ancien élu de l’avoir abusé sexuellement lorsqu’il avait 16 ans. Christophe Girard a démissionné de la mairie de Paris en juillet après une manifestation dénonçant ses liens avec l’écrivain Gabriel Matzneff, accusé de pédophilie.