19 août 2020

Ça alors

La poste américaine suspend ses réformes controversées

Le dirigeant de la poste américaine, Louis DeJoy, un grand donateur du Parti républicain en poste depuis mai, a annoncé hier qu’il suspendait « jusqu’à la fin de l’élection » présidentielle américaine du 3 novembre les réformes ayant pour effet de réduire les moyens de cette entreprise publique. Tandis que l’épidémie de Covid-19 rendra le vote par correspondance attractif lors de l’élection présidentielle de novembre, il entend ainsi « éviter le moindre impact » sur son déroulement. Les électeurs démocrates sont les plus susceptibles de voter à distance, selon un sondage publié lundi. Depuis plusieurs semaines, Donald Trump martèle que le vote par correspondance constitue la « plus grande fraude électorale de l’histoire ». Plusieurs responsables démocrates reprochaient au président américain d’user de son influence auprès de la poste américaine pour promouvoir ces réformes.