24 août 2020

C'est leur avis

Le dilemme de Vladimir Poutine

De nouvelles manifestations ont eu lieu dimanche à Minsk, la capitale de la Biélorussie, pour protester contre la réélection du président, Alexandre Loukachenko, au pouvoir depuis 1994. Cette contestation populaire menace d’atteindre le président russe, Vladimir Poutine, qui a apporté son soutien à Loukachenko, estime dans The Conversation Olga Gille-Belova, maîtresse de conférences au département d’études slaves de l’Université Bordeaux Montaigne.

« La situation en Biélorussie représente un véritable dilemme pour le Kremlin. D’un côté, les dirigeants russes sont las des revirements de Loukachenko et l’arrivée d’une nouvelle personne à la tête de l’État biélorusse ne comporte pas beaucoup de risque d’un changement brutal dans les relations russo-biélorusses : le pays s’éloigne politiquement de l’orbite russe depuis 2014, mais demeure économiquement dépendant vis-à-vis de la Russie. De l’autre côté, un changement de régime sous la pression de la rue en Biélorussie pourrait donner une impulsion sans précédent à la montée des contestations politiques en Russie à la veille d’un scrutin régional qui s’annonce très tendu ; et, symboliquement, la chute de Loukachenko présagerait l’inexorable fin de Poutine. » Olga Gille-Belova