25 août 2020

C'est leur avis

Trump et l’identité perdue du Parti républicain

Le président des États-Unis, Donald Trump, a été investi hier soir candidat du Parti républicain pour l’élection présidentielle de novembre. Peter Wehner, chroniqueur et vice-président d’un centre de réflexion conservateur, estime dans le New York Times que Donald Trump a largement fait perdre au Parti républicain son identité conservatrice.

« Aujourd’hui, des pans entiers du parti sont anti-intellectuels, anti-science et méprisent les experts médicaux au point de transformer le port du masque face à une pandémie qui se propage par des gouttelettes respiratoires en une question de “guerre culturelle”. Le parti de la loi et de l’ordre défend agressivement un président sans loi. Un parti qui s’est positionné pendant des années comme le défenseur de la vérité objective, un rempart contre le subjectivisme et le relativisme éthique, a pour chef un homme continuellement malhonnête lancé dans une attaque permanente contre la réalité. […] Toute tentative de sauver le conservatisme des cendres doit commencer par la défaite de Donald Trump en novembre. S’il obtient un second mandat, ce qui reste du conservatisme sera anéanti. La redéfinition du Parti républicain en Parti trumpien sera complète et très difficile à défaire. ” Peter Wehner