26 août 2020

Ça se chiffre

Le présentéisme

Les salariés en France travaillent plus d’un quart des jours où ils s’estiment malades, selon une étude publiée ce mois-ci par la Dares [PDF], le service des statistiques du ministère du Travail. Une enquête réalisée entre octobre 2015 et juin 2016 sur 19 200 salariés montre qu’au cours des 12 derniers mois, ils sont allés travailler en moyenne trois jours sur les 11 jours où ils se considéraient comme malades. La Dares qualifie de « présentéisme » le fait de se rendre au travail bien qu’étant malade. Elle note que ce phénomène augmente avec la précarité des contrats. Il est également plus fort lorsque les relations avec la hiérarchie sont conflictuelles et dans tous les cas où les salariés sentent que leur emploi est menacé. Le présentéisme augmente également avec le niveau de qualification. 62 % des salariés en France ont fait au moins un jour de présentéisme au cours de l’année 2015, contre 42 % des salariés dans l’ensemble de l’Union européenne, rapporte la Dares.