27 août 2020

Tout s'explique

La lutte contre la reprise de l’épidémie

Qu’a annoncé Jean Castex ?

Le Premier ministre, Jean Castex, a présenté aujourd’hui des mesures visant à endiguer la « recrudescence incontestable de l’épidémie » de Covid-19. Jean Castex a annoncé que le port du masque allait devenir obligatoire à Paris. La préfecture de police a précisé en fin d’après-midi que cette obligation serait instaurée à Paris, dans les départements de Seine-Saint-Denis, des Hauts-de-Seine et du Val-de-Marne à partir de demain 8h pour tous les usagers, sauf ceux circulant en voiture, camionnette ou camion. Le Premier ministre a précisé que 700 verbalisations avaient été dressées quotidiennement depuis le 17 août pour non-respect de l’obligation de port du masque en France et que plus de 800 000 tests étaient réalisés chaque semaine, l’objectif étant d’atteindre le million en septembre. Il a confirmé l’obligation, à partir du 1er septembre, de porter un masque « dans tous les espaces fermés où se situent plusieurs personnes » que ce soit au travail ou en milieu scolaire.

Qu’est-ce qu’un département classé rouge ?

Jean Castex a annoncé qu’en plus de Paris et des Bouches-du-Rhône, 19 nouveaux départements avaient été classés en rouge, c’est-à-dire en zone de circulation active du virus. Ces 21 départements présentent tous un taux d’incidence de plus de 50 cas positifs pour 100 000 habitants sur une semaine, ce qui constitue un « seuil d’alerte ». D’autres indicateurs sont ensuite pris en compte pour placer un département en rouge tels que le taux moyen d’occupation des lits de réanimation de la région par des malades du Covid-19. Selon la loi du 9 juillet organisant la sortie de l’état d’urgence sanitaire, le classement en rouge permet au préfet de prendre des mesures particulières pour limiter la circulation du virus telles que la fermeture provisoire de certains établissements recevant du public, comme les bars et les centres commerciaux.

Comment évoluent les contaminations en France et chez nos voisins ?

Jean Castex a précisé qu’en France, le taux d’incidence sur une semaine était désormais « quatre fois plus » élevé qu’il y a un mois. « Nous comptions moins de 1 000 nouveaux cas par jour à la fin du confinement, nous sommes aujourd’hui à plus de 3 000 », a-t-il ajouté. Sur 14 jours, le taux d’incidence en France est de 70 cas, selon le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies, une agence de l’Union européenne. Il est très inférieur à celui de l’Espagne, qui dépasse les 190 cas, soit le taux le plus élevé en Europe. En plus du port du masque obligatoire dans les lieux publics, le gouvernement espagnol a adopté mi-août plusieurs nouvelles mesures telles que les horaires restreints pour les bars et restaurants ainsi que l’interdiction de fumer dans les rues sans distance de sécurité. En Italie, en Allemagne et au Royaume-Uni, le taux d’incidence sur 14 jours est inférieur à 25 cas. Cependant, les contaminations repartent à la hausse depuis mi-août.

POUR ALLER PLUS LOIN

Lire notre article d'hier sur les mesures sanitaires à l'école.