27 août 2020

C'est leur avis

Plus de fermeté vis-à-vis de la Turquie

Les tensions s’accroissent depuis plusieurs semaines en Méditerranée orientale, où la Turquie entend chercher de nouvelles ressources en hydrocarbures et conteste le tracé des eaux territoriales grecques. Marina Kormbaki, journaliste pour le réseau d’information allemand RND, estime que l’Union européenne doit réfléchir à des sanctions vis-à-vis de la Turquie.

« Personne ne semble en mesure de désenvenimer la situation entre les Turcs et les Grecs. Ces dernières décennies, ce rôle revenait aux Américains. Mais le président des États-Unis, Donald Trump, n’est pas un médiateur. Au contraire. Tout ce qui affaiblit et ridiculise les Européens lui convient. […] L’Europe se retrouve seule. Jusqu’ici, la Turquie ne se montre pas impressionnée, aussi bien par la présence militaire française que par les efforts diplomatiques allemands. Comme le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, a pu s’en convaincre mardi à Athènes et à Ankara, des appels ne suffisent pas à désamorcer ce genre de conflits. L’UE ne doit pas reculer plus longtemps devant un débat sur des sanctions à l’égard d’Ankara. » Marina Kormbaki