31 août 2020

C'est leur avis

La difficile mission de Macron au Liban

Emmanuel Macron, qui appelle à un « nouveau pacte politique » au Liban, est attendu ce soir à Beyrouth pour mener des discussions avec les partis politiques. Pour Anthony Samrani, responsable du service international du quotidien libanais L’Orient-Le Jour, le souhait du président français de voir instauré un gouvernement indépendant des élites politiques paraît difficilement réalisable.

« Emmanuel Macron n’a pas caché son manque de considération pour la classe politique traditionnelle au cours de sa précédente visite, appelant à demi-mot les Libanais à se mobiliser à nouveau contre elle. Mais l’absence de mobilisation massive, qui aurait certainement aidé le président français à faire pression sur les leaders politiques, tout comme le manque d’alternative pour le moment, compliquent sa mission. Le président français n’a pas d’autre choix que de tenter de faire émerger un compromis entre l’ensemble des acteurs de la classe politique pour débloquer la situation. […] L’objectif est donc de mettre en place un gouvernement qui dispose d’une large assise politique tout en ayant dans le même temps des marges de manœuvre importantes par rapport aux intérêts de la classe politique traditionnelle, ce qui est loin d’être une mince affaire. » Anthony Samrani