• Violences conjugalesLe Premier ministre, Jean Castex, a déclaré aujourd’hui que l’État allait créer d’ici la fin de l’année 1 000 places d’hébergement pour les victimes de violences conjugales, en plus des 1 000 places déjà prévues il y a un an. Ces annonces portent à 6 500 le nombre de places disponibles en France pour les femmes et leurs enfants. Plus de 210 000 femmes sont chaque année victimes de violences conjugales, selon le gouvernement.

  • StupéfiantsLe ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé ce matin qu’il allait demander « chaque semaine » aux préfets de mener « des opérations de police dans les quartiers » pour lutter contre le trafic de stupéfiants. Il a précisé qu’une dizaine d’opérations avaient été réalisées hier, permettant la saisie d’une « douzaine d’armes et de quatre kilos de drogues ».

  • ÉlusLe ministre de la Justice, Éric Dupond-Moretti, a déclaré qu’il allait « suggérer au parquet » de qualifier les insultes visant les maires d’outrage et non plus seulement d’injure, ce qui permettrait de condamner leurs auteurs à des travaux d’intérêt général. 233 maires ont été agressés depuis janvier, selon l’Association des maires de France.

  • NavalnyLe gouvernement allemand a annoncé aujourd’hui qu’Alexeï Navalny, l’un des principaux opposants au président russe, Vladimir Poutine, avait été empoisonné par « un agent neurotoxique de type Novitchok », une famille d’agents innervants développés par l’Union soviétique. Alexeï Navalny a été transféré le 22 août dans un hôpital allemand, deux jours après une première hospitalisation en Russie.

    Lire l’article des Décodeurs du Monde sur le Novitchok.
  • TunisieLes députés tunisiens ont accordé cette nuit leur confiance au gouvernement de Hichem Mechichi par 134 voix contre 67. Désigné en juillet par le président tunisien, Hichem Mechichi avait présenté la semaine dernière un gouvernement composé de personnalités sans étiquette politique. Le précédent Premier ministre tunisien a démissionné au bout de quatre mois et demi après le dépôt d’une motion de censure par près de la moitié des députés.

  • MigrantsLe ministère grec de l’Immigration et de l’Asile a annoncé aujourd’hui qu’un premier cas de Covid-19 avait été détecté chez un demandeur d’asile résidant dans le plus grand camp de migrants d’Europe, celui de Moria, sur l’île de Lesbos. Le ministère a déclaré que toute entrée et sortie était interdite jusqu’au 15 septembre pour les 13 000 personnes vivant dans ce camp de moins de 2 800 places.

    Voir un reportage dans le camp diffusé par Arte en mars.