• MasqueLe tribunal administratif de Lyon a enjoint aujourd’hui au préfet du Rhône de modifier son arrêté rendant le masque obligatoire dans les rues de Lyon et Villeurbanne depuis le 1er septembre. Les lieux « qui ne sont pas caractérisés par une forte densité de population » doivent en être exclus ainsi que « les périodes horaires durant lesquelles aucun risque particulier de propagation » du nouveau coronavirus n’existe. Une décision de justice comparable a été rendue mercredi dans le Bas-Rhin.

  • Scolarité22 établissements scolaires sur plus de 60 000 ont été fermés ainsi qu’une centaine de classes en raison de cas de Covid-19, a déclaré ce matin sur Europe 1 le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer. La moitié des 22 établissements se trouvent à La Réunion, où la rentrée a eu lieu dès le 17 août. « S’il y a plus de trois cas de Covid, ça déclenche la plupart du temps la fermeture de la structure », a-t-il expliqué.

  • UniversitésLa ministre de l’Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, a annoncé dans une interview publiée hier soir par Le Figaro la création de 30 000 places supplémentaires dans des filières en « tension » dans l’enseignement supérieur, comme la santé, le numérique et le développement durable, entre 2020 et 2022. Ces places seront financées par le plan de relance présenté hier par le gouvernement.

  • ÉpargneLes ménages français ont cumulé entre les mois de mars et de juillet une épargne de 85,6 milliards d’euros après déduction de leurs crédits, selon une note de la Banque de France publiée aujourd’hui. « Les Français sont inquiets pour l’avenir et donc mettent de côté de l’épargne de précaution », a déclaré ce matin le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire.

    Lire la note de la Banque de France.
  • PoisonJens Stoltenberg, secrétaire général de l’Otan, une alliance militaire de 29 pays, a appelé aujourd’hui la Russie à « divulguer complètement le programme Novitchok », une famille d’agents innervants développés par l’Union soviétique. Le gouvernement allemand a annoncé mercredi qu’Alexeï Navalny, l’un des principaux opposants au président russe, Vladimir Poutine, avait été empoisonné par un agent neurotoxique de ce type.