• SoudanLes principaux mouvements rebelles soudanais et le gouvernement de transition ont signé lundi un accord de paix en vue de résoudre une série de conflits civils, dont le plus ancien, qui a débuté en 2003 au Darfour, dans l’ouest du pays. L’accord concède aux rebelles une représentation politique et précise que les mouvements armés devront être démantelés et que leurs membres devront rejoindre l’armée régulière. Il a fallu 10 mois au Conseil souverain, qui assure la transition politique depuis la destitution en avril 2019 du président Omar el-Béchir, pour parvenir à cet accord.

    Lire notre article sur le sujet.
  • MasqueLe port du masque est obligatoire dans les lieux de travail collectifs et clos depuis mardi, y compris pour les collégiens, les lycéens et tous les enseignants du primaire et du secondaire. Les tribunaux administratifs de Strasbourg et de Lyon ont enjoint cette semaine aux préfets du Bas-Rhin et du Rhône de modifier leurs arrêtés sur l’obligation du masque en extérieur, afin d’en exclure certains horaires et les lieux « qui ne sont pas caractérisés par une forte densité de population ».

  • StupéfiantsLes consommateurs de stupéfiants sont passibles d’une amende forfaitaire dont le montant est passé à 200 euros mardi. Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé mercredi qu’il allait demander « chaque semaine » aux préfets de mener « des opérations de police dans les quartiers » pour lutter contre le trafic de stupéfiants. Il a précisé qu’une dizaine d’opérations avaient été réalisées la veille, permettant la saisie d’une « douzaine d’armes et de quatre kilos de drogues ».

  • NavalnyLa chancelière allemande, Angela Merkel, a déclaré mercredi qu’Alexeï Navalny, l’un des principaux opposants au président russe, Vladimir Poutine, a été « victime d’un crime » visant à le « réduire au silence ». Le gouvernement allemand avait annoncé un peu plus tôt qu’il avait été empoisonné par « un agent neurotoxique de type Novitchok », une famille d’agents innervants développés par l’Union soviétique. Alexeï Navalny avait été transféré le 22 août dans un hôpital allemand, deux jours après une première hospitalisation en Russie.

  • RelanceLe Premier ministre, Jean Castex, a présenté jeudi un plan de relance visant à réagir aux conséquences économiques de la crise sanitaire. Prévu pour deux ans, il est doté de 100 milliards d’euros et s’organise autour de trois axes : la cohésion sociale et territoriale avec 36 milliards d’euros, la compétitivité des entreprises avec 34 milliards d’euros et la transition écologique avec 30 milliards d’euros. Plusieurs syndicalistes et associations de défense de l’environnement ont regretté que les aides du plan ne soient pas conditionnées au respect de certains engagements, en particulier en matière d’emploi et de transition écologique.

  • SéparatismesEmmanuel Macron a tenu hier un discours sur les valeurs de la République au Panthéon, à Paris, à l’occasion du 150e anniversaire de la République. Le chef de l’État a déclaré qu’un projet de loi de « lutte contre les séparatismes » serait présenté cet automne. Lors d’un déplacement à Mulhouse en février, il avait annoncé de premières pistes pour « lutter contre le séparatisme islamiste », comme le contrôle des financements étrangers des lieux de culte et la fin du système des imams étrangers envoyés en France.

    Lire notre article sur ce projet de loi.