Utile ? « Plus votre travail est objectivement bénéfique à la communauté, moins vous êtes payés. » C’est avec cette phrase qui fait forcément réfléchir que débute une interview vidéo partagée cette semaine par Usbek & Rica avec David Graeber, un anthropologue américain décédé mercredi. Un moyen de mieux découvrir la pensée de cet intellectuel anarchiste, très impliqué dans le mouvement Occupy Wall Street et théoricien des « jobs à la con ».

Dire ou ne pas dire. Nouveau venu parmi les podcasts du studio Louie Media, « Fracas » explore le lien qu’on entretient avec la parole. Le premier épisode est consacré à l’écrivaine Fatima Daas, qui vient de publier le roman « La Petite Dernière » inspiré par son histoire de jeune femme musulmane et lesbienne. Elle explique ses difficultés face à des non-dits, comment la parole surgit à un moment, malgré soi, et à quel point cela donne envie ensuite de crier sur tous les toits, mais parfois sous pseudonyme.

Inflictré. Pendant deux ans, le journaliste Valentin Gendrot a exercé dans un commissariat de police du XIXe arrondissement de Paris. Après avoir publié un livre sur cette expérience, il raconte dans une vidéo pour Konbini ce qui l’a poussé à s’infiltrer dans les rangs de la police et ce qui l’a profondément marqué, entre violences policières, silence de la hiérarchie et mal-être chez certains de ses collègues.

Amours déconfinées. Comment l’épidémie de Covid-19 a-t-elle chamboulé nos vies amoureuses ? De plein de façons différentes. Pour Cheek Magazine, la journaliste Alice de Brancion fait témoigner des célibataires, qui racontent le besoin urgent dès la fin du confinement de toucher quelqu’un, des couples ravis d’avoir eu un moment qui les a poussés à parler de leurs projets de vie ou d’autres, pour qui cette période a permis de prendre confiance pour assouvir certaines envies.