7 septembre 2020

Ça vaut un clic

Interagir sans tomber le masque

Devient-il plus difficile d’avoir des interactions sociales avec un masque ? Alors que ce dernier recouvre près de 60 % de notre visage et donc de nos expressions faciales, il peut compliquer la lecture de nos émotions. Agnès Ceccarelli, professeure en comportement organisationnel, explique dans un article de The Conversation que les yeux sont parfois plus pertinents pour lire certaines émotions et que le corps peut aussi compenser l’absence d’expressions faciales, avec le langage corporel ou encore l’intonation de la voix.