• Plan socialL’enseigne française de grande distribution Auchan a annoncé aujourd’hui un plan qui prévoit la suppression nette de 1 088 emplois en France, principalement dans les services après-vente. Les postes de caissier ne sont pas concernés. Le groupe précise qu’il souhaite « accélérer la digitalisation » de son offre et « des parcours de courses » de ses clients.

  • StationnementLe Conseil constitutionnel, l’instance chargée de contrôler la conformité des lois à la Constitution, a adopté aujourd’hui une décision mettant fin à l’obligation de payer un forfait de post-stationnement (FPS) avant de le contester. Le FPS, dont le montant est défini par les communes et varie donc de l’une à l’autre, a remplacé depuis le 1er janvier 2018 les amendes de non-paiement de stationnement.

  • ChevauxFace à la multiplication des attaques visant à mutiler ou à tuer des équidés, le ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie, a annoncé aujourd’hui la mobilisation d’une quinzaine de spécialistes de l’Institut français du cheval, un établissement public, pour soutenir et répondre aux questions des propriétaires de chevaux. Ils sont joignables au 0 800 738 908. Plus de 150 enquêtes ont été ouvertes « dans à peu près la moitié des départements », a précisé le ministre.

    Lire l’enquête réalisée par Libération.
  • MasquesL’Académie nationale de médecine, une société savante, a déclaré hier que le lavage à 60 °C des masques en tissu n’était pas justifié, jugeant suffisant « un lavage à la main ou en machine, avec un détergent, comme le linge de corps ». Elle a aussi précisé que ces masques ne devaient jamais être portés plus d’une journée et qu’il fallait les changer dès qu’ils devenaient humides.

    Lire le communiqué de l’Académie [PDF]
  • BrexitLe gouvernement britannique a présenté aujourd’hui un projet de loi révisant certains engagements pris dans l’accord de retrait conclu en octobre 2019 avec l’UE. Les modifications concernent en particulier les contrôles douaniers entre l’Irlande du Nord et l’île de Grande-Bretagne. La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a déclaré qu’un tel projet de loi « enfreindrait le droit international ». Le vice-président de la Commission européenne, Maros Sefcovic, a demandé aux Britanniques une réunion dans les plus « brefs délais ».

  • VaccinLe laboratoire britannique AstraZeneca a annoncé hier soir qu’il suspendait pour une durée indéterminée les essais cliniques mondiaux de son vaccin contre le coronavirus en raison de la réaction négative d’un des patients au Royaume-Uni. L’Allemagne, la France, l’Italie et les Pays-Bas ont signé en juin un accord avec ce laboratoire pour obtenir jusqu’à 400 millions de doses dès que son vaccin sera prêt.