• Accord commercialLe gouvernement britannique a annoncé aujourd’hui avoir conclu avec le Japon son « premier accord de libre-échange majeur » depuis que le Royaume-Uni a quitté l’Union européenne le 31 janvier. Cet accord va permettre aux entreprises britanniques de bénéficier d’une suppression des droits de douane sur 99 % des exportations vers le Japon, explique le gouvernement.

    Lire la définition des droits de douane par Brief.eco.
  • ImmigrationUn tribunal fédéral américain a rejeté hier soir l’ordre donné en juillet par le président des États-Unis, Donald Trump, d’exclure l’an prochain les étrangers en situation irrégulière du calcul de répartition des sièges attribués à chaque État à la Chambre des représentants. Ce calcul est effectué à partir du recensement qui a lieu tous les 10 ans aux États-Unis et dont la dernière édition a commencé en début d’année.

    Lire notre article de juillet sur le sujet.
  • Migrants10 pays de l’Union européenne vont accueillir les quelque 400 migrants mineurs non accompagnés évacués de l’île grecque de Lesbos à la suite de l’incendie qui a totalement détruit le camp d’enregistrement et d’identification surpeuplé de Moria, a annoncé aujourd’hui le ministre allemand de l’Intérieur, Horst Seehofer. L’Allemagne et la France prendront chacun en charge 100 à 150 de ces enfants. Plus de 12 000 personnes vivaient dans ce camp, selon le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés.

  • PoliceLe ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé aujourd’hui que chaque tir d’un lanceur de balles de défense (LBD) par les forces de l’ordre lors de manifestations serait désormais soumis à l’accord d’un « superviseur ». Il a déclaré qu’une nouvelle grenade à main de désencerclement, présentée comme moins dangereuse, serait utilisée dès demain. Ces armes ont été impliquées dans plus de 400 incidents depuis le début du mouvement des « Gilets jaunes » en novembre 2018, selon un décompte effectué par le journaliste David Dufresne.

  • AlticeLe groupe de télécommunications Altice Europe, maison mère de SFR, et son fondateur, Patrick Drahi, ont annoncé aujourd’hui avoir conclu un accord pour que l’homme d’affaires rachète le reste des actions du groupe et retire l’entreprise de la bourse. Altice Europe avait perdu 42 % de sa valeur en bourse depuis le début de l’année. Son action a augmenté aujourd’hui de près de 25 % après cette annonce.