14 septembre 2020

C'est leur avis

Reconnaître Israël pour affaiblir l’Iran

Le royaume de Bahreïn a annoncé vendredi soir l’établissement de relations diplomatiques avec Israël. Cette annonce intervient un mois après celle de la normalisation des relations entre Israël et les Émirats arabes unis. Pour Anthony Samrani, responsable du service international du quotidien libanais L’Orient-Le Jour, Bahreïn cherche à contrer l’influence de l’Iran dans la région.

« Le manque de réactions diplomatiques, mais aussi au niveau des rues arabes, à la suite de la décision émiratie, a dû convaincre le royaume de faire le même pari. […] Les pays du Golfe assument, les uns après les autres, ce qui était implicite depuis des années. La question palestinienne ne les intéresse plus. La rivalité avec l’Iran mais aussi avec la Turquie fait d’Israël un allié objectif et une normalisation avec l’État hébreu permet d’être dans les bonnes grâces de l’administration Trump, qui a fait de l’Iran son principal adversaire dans la région. Le royaume de Bahreïn dominé par la famille Khalifa, qui fait partie de la minorité sunnite, est d’autant plus sensible à la menace iranienne que sa population est majoritairement chiite. » Anthony Samrani