15 septembre 2020

C'est leur avis

Une Europe de la défense face à la Turquie

La Grèce a annoncé samedi son intention d’acheter 18 avions de combat Rafale au groupe français Dassault Aviation. Cette annonce, qui intervient alors que le pays s’oppose à la Turquie au sujet de la répartition des eaux territoriales en Méditerranée, illustre le manque de coopération militaire européenne face à l’expansionnisme de la Turquie, selon le directeur du journal La Croix, Guillaume Goubert.

« Cette course aux armements ne peut que susciter l’inquiétude. D’abord parce qu’elle accroît les tensions et donc les risques de guerre. Mais aussi parce que la Grèce est un pays financièrement très fragile. Ses dépenses militaires – qui ont toujours été lourdes – ne sont pas pour rien dans la crise d’endettement que le pays a traversée ces dix dernières années. La facture des derniers achats sera pesante pour le peuple grec, à peine sorti d’une très violente crise économique et sociale. Était-il possible de faire autrement ? Cette affaire ne fait en réalité que souligner le manque criant d’une Europe de la défense qui pourrait agir face à la Turquie. » Guillaume Goubert