15 septembre 2020

Ça alors

Un algorithme pour désengorger les urgences testé à Nancy

L’hôpital central de Nancy expérimente depuis hier un dispositif pour désengorger le service des urgences. Après un bref entretien avec une infirmière, un programme informatique analyse les réponses et réoriente les patients vers d’autres services internes ou vers des structures médicales partenaires. Utilisé au Canada depuis 2015, Logibec Réorientation vise aussi à réduire le temps d’attente des malades aux urgences, sans pour autant poser de diagnostic. Deux ans de préparation ont été nécessaires pour adapter le projet aux spécificités françaises. La phase pilote durera jusqu’à mars, avant de s’étendre à d’autres hôpitaux. Le nombre de passages aux urgences en France a été multiplié par deux en 20 ans pour atteindre 21 millions en 2016, selon la Drees, la direction des études du ministère de la Santé.