17 septembre 2020

C'est leur avis

Macron oublie ses engagements

Une soixantaine d’élus, principalement écologistes et de gauche, ont appelé dimanche le gouvernement à un moratoire jusqu’à l’été 2021 sur le déploiement de la 5G. Emmanuel Macron a rejeté lundi leur demande et les a comparés à des Amish, cette communauté qui vit isolée du progrès technologique. Dans Libération, la journaliste Laure Equy rappelle que le président n’a pas toujours tenu le même discours.

« Emmanuel Macron, chantre de la “pensée complexe”, ne s’est pour le coup pas foulé. Refuser en bloc une innovation technologique est un peu court. Mais y voir un bienfait au seul motif que c’est une innovation, est-ce ainsi que l’on remporte la palme de la modernité ? Est-ce avoir fait le tour de la notion de progrès  ? […] Que Macron veuille en découdre avec ses adversaires verts en les cornérisant dans une “écologie du moins” face à ce qui serait une “écologie du mieux” est une chose. Mais c’est vite oublier la parole donnée en juin à la Convention citoyenne pour le climat. Ces 150 personnes auxquelles le président savait gré de “tourner le dos au ­modèle de la décroissance” et dont il promettait de retenir les propositions, sauf trois d’entre elles. Leur demande d’un moratoire sur la 5G ne figurait pas parmi ces “jokers”. » Laure Equy