18 septembre 2020

Ça alors

Google va interdire les applications pour espionner son conjoint

Google a décidé mercredi de bannir de son magasin d’applications pour smartphone les programmes permettant d’espionner son conjoint. D’ici le 1er octobre, les logiciels de traçage devront se mettre en conformité avec de nouvelles règles visant à empêcher les dérives en matière de surveillance. Ces applications permettent, en les installant sur un téléphone, d’en suivre à distance la géolocalisation, d’épier les conversations ou d’enregistrer l’activité d’autres programmes à l’insu de l’utilisateur. Certains parents les utilisent pour savoir où se trouvent leurs enfants. Dans la mise à jour de sa politique d’utilisation, Google précise que ces applications ne pourront plus se présenter comme « une solution de surveillance secrète », ni cacher leur fonction de traçage. L’extraction des données devra être notifiée continuellement à l’utilisateur du smartphone.