22 septembre 2020

C'est leur avis

Le retour de l’État protecteur et stratège

Dans Les Échos, Florent Delorme, analyste pour la société de gestion d’actifs M&G Investments, estime que la gestion de la crise économique liée à la crise sanitaire marque le retour de l’intervention de l’État dans l’économie [€], mettant fin à 40 ans de libéralisation.

« En France, il est frappant de constater ce retour en grâce de l’État protecteur et stratège, avec la réhabilitation de la planification, du patriotisme économique, de la relocalisation des productions essentielles, des subventions des secteurs d’avenir et du soutien de la demande. En d’autres termes, c’est la remise à l’honneur d’une certaine forme d’économie mixte, par opposition à la séquence de libéralisation qui aura duré 40 ans, de 1980 à 2020. Le capitalisme fait preuve de plasticité et abandonne sa version libérale pour un paramétrage combinant liberté d’entreprendre et vision stratégique de l’État. […] C’est aussi d’un certain côté une victoire intellectuelle pour la Chine qui combine depuis 30 ans capitalisme et planification stratégique avec les résultats économiques indéniables que l’on connaît. Le capitalisme libéral prôné en Occident a montré ses limites en période de crise importante et la nécessité de l’intervention de la sphère publique s’est imposée. » Florent Delorme