• Violences conjugalesLe dispositif du bracelet antirapprochement, qui permet de tenir éloignés les conjoints (ou ex-conjoints) signalés comme violents, entrera en vigueur demain, selon un décret paru ce matin. Déployé dans cinq territoires, avant une généralisation prévue au 31 décembre, il est administré sur décision d’un juge dans le cadre d’un contrôle judiciaire ou lors d’une condamnation. Il peut aussi être proposé dans le cadre d’une ordonnance de protection.

    Lire les explications du bracelet antirapprochement sur France 3.
  • Avortement232 000 interruptions volontaires de grossesse (IVG) ont été pratiquées en France en 2019, d’après une étude de la Drees, la direction des études du ministère de la Santé, parue ce matin. Il s’agit du nombre le plus élevé depuis les années 1990. Si les femmes de 20 à 29 ans sont les plus concernées par l’IVG, la hausse du taux de recours est plus marquée depuis 2010 chez les trentenaires, tandis qu’il diminue chez les moins de 20 ans.

  • Suez-VeoliaLe groupe français de gestion de l’eau et des déchets Suez a annoncé hier soir placer son activité dans l’eau en France dans une fondation de droit néérlandais spécialement créée, la rendant incessible pendant quatre ans sans accord des actionnaires. Le groupe français concurrent Veolia a annoncé fin août son intention de racheter Suez, mais les dirigeants de Suez s’opposent à ce projet.

  • BiélorussieLes États-Unis et l’UE ont affirmé hier soir et ce matin ne pas reconnaître la légitimité du président biélorusse, Alexandre Loukachenko, après sa cérémonie d’investiture à un sixième mandat. Des milliers de personnes se sont rassemblées hier en Biélorussie pour protester contre cette investiture. Ces manifestations ont été réprimées par les forces de l’ordre, selon l’ONG biélorusse de défense des droits humains Viasna.