• TerrorismeLe procureur Jean-François Ricard, du parquet national antiterroriste, a déclaré cet après-midi que le principal suspect de l’attaque au hachoir perpétrée vendredi dernier devant les anciens locaux de Charlie Hebdo avait reconnu avoir 25 ans et non 18 ans. Le suspect n’était ainsi pas le mineur non accompagné qu’il a prétendu être au moment de son arrivée sur le territoire français en 2018. Jean-François Ricard a ajouté que le suspect devait être présenté à un juge d’instruction en vue de sa mise en examen.

  • Animaux sauvagesLa ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, a annoncé ce matin que le gouvernement comptait faire interdire les spectacles utilisant des animaux sauvages. Elle a donné une échéance de deux ans concernant les spectacles d’orques, mais n’a pas précisé de calendrier concernant les animaux de cirque.

  • HôpitalUn peu plus de 3 400 lits d’hospitalisation complète ont été fermés en 2019 dans les établissements de santé français qui ont créé, dans le même temps, 1 500 places d’hospitalisation partielle (sans nuitée), selon une étude du ministère de la Santé publiée aujourd’hui. Entre 2013 et 2019, le nombre de lits d’hospitalisation complète a reculé de 5 % pour atteindre 392 000.

    Consulter l’étude du ministère de la Santé.
  • BiélorussieEmmanuel Macron a rencontré aujourd’hui en Lituanie la principale opposante biélorusse, Svetlana Tsikhanovskaïa. Elle lui avait demandé hier de participer à une médiation pour résoudre la crise née le 9 août de la réélection controversée du président biélorusse, Alexandre Loukachenko. Emmanuel Macron a déclaré hier soir que l’OSCE, une organisation vouée à la sécurité en Europe regroupant 57 États, allait mener une médiation en accord avec la Russie, qui soutient le président biélorusse.

  • IndeL’organisation de défense des droits humains Amnesty International a annoncé aujourd’hui suspendre ses activités en Inde en raison du « harcèlement constant » dont elle se dit victime de la part des autorités. L’ONG explique que ses comptes bancaires ont été gelés ces derniers jours et attribue le comportement des autorités à son égard à ses critiques contre les violations des droits humains, en particulier au Cachemire indien, région à majorité musulmane.

    Lire notre article d’août 2019 sur la crise au Cachemire indien.
  • CatalogneDes manifestations ont eu lieu hier soir en Catalogne pour protester contre la destitution du président catalan Quim Torra, liée à la confirmation dans la journée de sa condamnation à un an et demi d’inéligibilité pour désobéissance par le Tribunal suprême espagnol, la plus haute cour judiciaire du pays. La justice lui reprochait d’avoir refusé de retirer un message politique de la façade du siège de la présidence et du gouvernement catalan durant la campagne des élections municipales l’année dernière.