1er octobre 2020

Ça alors

Le bœuf britannique à nouveau exporté aux États-Unis

Le Royaume-Uni a expédié hier pour la première fois depuis 24 ans du bœuf aux États-Unis, a annoncé le gouvernement britannique. Les États-Unis avaient interdit l’importation de bœuf britannique en 1996 du fait de la crise de l’encéphalopathie spongiforme bovine, plus connue sous le nom de « maladie de la vache folle ». Ils avaient ensuite élargi la mesure à l’ensemble de l’UE en 1998. Après avoir inspecté plusieurs sites pendant l’été 2019, une agence américaine du ministère de l’Agriculture a rendu en mars un audit en faveur de la réautorisation du bœuf britannique. L’industrie bovine britannique estime que ces exportations représenteront plus de 72 millions d’euros au cours des cinq prochaines années. Les États-Unis ont annoncé en 2015 la réouverture progressive de leur marché aux exportations de bœuf de l’UE, en commençant avec la viande bovine irlandaise.