1er octobre 2020

Ça peut servir

Prendre un congé pour aider un proche dépendant

Le congé proche aidant, qui permet à des personnes de cesser temporairement leur travail pour aider un proche en perte d’autonomie, est entré en vigueur aujourd’hui. Il est indemnisé pour une durée totale de 66 jours au cours de la carrière, à défaut d’un accord d’entreprise plus favorable, et peut être pris en une fois ou fractionné en demi-journées. Il s’adresse à tous les travailleurs et aux demandeurs d’emploi. Pour en bénéficier, il suffit d’en faire la demande auprès de sa caisse d’allocations familiales et d’en informer son employeur, ce dernier ne pouvant pas vous le refuser si vous remplissez tous les critères. L’allocation journalière de proche aidant (Ajpa), imposable et non cumulable, est fixée jusqu’à 52,08 euros par jour. 8 à 11 millions de personnes sont concernées, selon le secrétariat d’État chargé des Personnes handicapées.