2 octobre 2020

Ça alors

Israël et le Liban prêts à négocier sur leurs frontières

Le président de la Chambre des députés libanais, Nabih Berry, a annoncé hier que des négociations allaient s’ouvrir avec les autorités israéliennes sur le tracé de leurs frontières terrestre et maritime. Les deux pays, toujours en état de guerre depuis un conflit de 2006, ont trouvé un accord encadrant les pourparlers. Israël et le Liban se disputent des territoires le long de la « Ligne bleue », une frontière dessinée par l’ONU en 2000. Chacun revendique également une zone de 850 km2 en mer Méditerranée (voir la carte), dans un endroit où le Liban est à la recherche d’hydrocarbures. Les deux parties prévoient de négocier un accord sous la médiation de l’ONU, avec les États-Unis dans un rôle de « facilitateur ». L’annonce intervient alors que Bahreïn et les Émirats arabes unis, autres pays arabes, ont normalisé ces dernières semaines leurs relations avec l’État d’Israël.