2 octobre 2020

Ça vaut un clic

Les Proud Boys, hipsters d’extrême droite

Le président américain, Donald Trump, a condamné hier « tous les suprémacistes blancs », y compris les Proud Boys, après leur avoir adressé un message ambigu lors du débat de la présidentielle mardi. Le Figaro revient dans un article sur les fondements de cette organisation d’extrême droite, créée en 2016 par un parrain de la mouvance hipster. Se décrivant comme un club d’hommes, les Proud Boys défendent les « valeurs occidentales », cultivent une vision misogyne de la société et revendiquent le recours à la violence.