9 octobre 2020

C'est leur avis

Pour une réflexion sur la fiscalité

Le comité d’évaluation des réformes de la fiscalité du capital, chargé d’évaluer la réforme de l’Impôt de solidarité sur la fortune (ISF), souligne dans un rapport publié hier que la diminution de la fiscalité sur le capital s’est accompagnée en 2018 d’une forte hausse des dividendes. Dans un éditorial, le journal Le Monde estime qu’une réflexion sur la fiscalité s’impose.

« En un an, la fortune des 0,1 % des Français les plus riches s’est accrue d’un quart – mouvement de concentration du capital incompréhensible pour l’opinion. Cet accroissement d’une fortune si concentrée est-il bénéfique à l’ensemble de l’économie ? A-t-il permis de réorienter l’épargne vers le financement des entreprises, moteur à terme de la création d’emplois ? Le comité d’évaluation n’est toujours pas en mesure de répondre avec certitude à ces questions. […] Tandis que le risque de crise sociale s’accroît, une réflexion sur la fiscalité s’impose. Si l’ISF, qui avait un effet redistributif limité, n’était pas forcément l’outil adéquat, d’autres pistes, comme une réforme de l’impôt sur les successions ou une taxation plus forte des hauts revenus, doivent être envisagées. Il est indispensable que cette question fasse l’objet d’un débat approfondi lors de la campagne présidentielle de 2022. »