13 octobre 2020

Ça alors

Un musée français dénonce une « censure » de la Chine

Le Musée d’histoire de Nantes a annoncé hier le report à 2024 de son exposition dédiée à la naissance de l’Empire mongol en raison d’une « censure » de la part de la Chine. Initialement prévue pour début 2021, l’exposition, réalisée en partenariat avec le musée chinois de Mongolie intérieure, a fait l’objet d’injonctions du gouvernement chinois, qui réclamait « des éléments de réécriture tendancieux visant à faire disparaître totalement l’histoire et la culture mongole au bénéfice d’un nouveau récit national », explique le musée. L’institution a donc arrêté ce partenariat et a annoncé travailler avec des collections européennes et américaines pour monter l’exposition. La Chine compte une cinquantaine d’ethnies, dont les Mongols (voir la carte) qui ont leur propre langue. Fin août, des manifestations ont dénoncé une assimilation culturelle à l’annonce d’une nouvelle politique qui accroît l’enseignement en mandarin au détriment du mongol.