15 octobre 2020

Tout s'explique

Un couvre-feu instauré dans plusieurs métropoles

Sous quelles modalités s’appliquera le couvre-feu ?

Emmanuel Macron a annoncé hier soir l’établissement d’un couvre-feu en raison d’une « forte recrudescence » de l’épidémie de Covid-19. Ce couvre-feu, qui entrera en vigueur demain à minuit et pour quatre semaines, s’appliquera de 21h à 6h en Île-de-France et dans huit métropoles (voir la carte). Il sera interdit de se déplacer, sauf pour des raisons professionnelles ou de santé, à condition de se munir d’une attestation, a précisé aujourd’hui le Premier ministre, Jean Castex. Des dérogations sont également possibles en cas de déplacement en train ou en avion. L’exécutif a décrété hier soir l’état d’urgence sanitaire, qui autorise le gouvernement à prendre de nouvelles mesures, à partir de samedi et pour un mois dans l’ensemble du territoire. Les fêtes privées dans les établissements recevant du public sont interdites, les règles renforcées s’appliquent à tous les restaurants et les entreprises devront arrêter un nombre minimal de jours de télétravail.

Que sait-on de l’efficacité du couvre-feu sanitaire ?

Emmanuel Macron a fait valoir hier la « pertinence » du couvre-feu mis en place en Guyane, grâce au ralentissement des contacts sociaux qu’il implique. Instauré le 25 mars, il est toujours en vigueur dans la plupart des communes de ce territoire. « Du fait du couvre-feu, nous avons bénéficié d’une réduction de moitié du pic d’hospitalisations en réanimation », a affirmé Clara de Bort, directrice de l’Agence régionale de santé (ARS) de Guyane, chargée localement de l’application de la politique de santé publique, sur Franceinfo mardi. Selon le dernier bilan de l’ARS Guyane, les nouvelles hospitalisations étaient stables et les admissions en réanimation en baisse début octobre. Le couvre-feu s’accompagne en Guyane d’autres mesures, comme la fermeture des frontières. Michèle Legeas, enseignante à l’École des hautes études en santé publique, estime de ce fait dans 20 Minutes qu’on ne peut pas établir de « corrélation certaine » entre le couvre-feu et l’endiguement du virus.

En quoi consiste la « règle des six » ?

Emmanuel Macron a appelé hier soir les Français à ne pas se réunir à plus de six personnes. Cette « règle des six », ainsi appelée par le président de la République, s’applique pour un événement privé ou un rassemblement public. Dans la sphère privée, il s’agit d’une recommandation, car l’État ne peut pas imposer ce type de restrictions. D’autres pays, comme la Belgique et le Royaume-Uni, ont appliqué le concept de « bulle sociale » qui vise à réduire les interactions sociales et donc l’apparition de clusters. La « bulle sociale » est un nombre limité de mêmes personnes que l’on côtoie régulièrement, sans appliquer les normes de distanciation physique et sans masque. La Belgique, qui l’applique depuis fin juillet, a renforcé cette mesure le 6 octobre, avec une bulle sociale de trois personnes, contre cinq précédemment.

POUR ALLER PLUS LOIN