15 octobre 2020

C'est leur avis

La détermination de l’UE renforcée sur le Brexit

Le Conseil européen, qui regroupe les dirigeants des États membres de l’UE, se réunit aujourd’hui et demain à Bruxelles pour discuter de plusieurs sujets dont l’accord de libre-échange en cours de négociation entre l’UE et le Royaume-Uni, censé entrer en vigueur en fin d’année. Dans un éditorial non signé, le Guardian estime que le projet de loi britannique rendant possible une remise en cause de l’accord de Brexit a renforcé la détermination de la Commission européenne.

« Le plan tel qu’il a été conçu en début d’année visait à conclure un accord de libre-échange post-Brexit lors du sommet du Conseil européen qui débute ce jeudi. Cela n’arrivera pas. Même sans pandémie de coronavirus, le calendrier était optimiste. […] L’UE a toujours supposé que la rationalité prévaudrait, même dans une administration dirigée par M. Johnson. Le projet de loi sur le marché intérieur a ébranlé cette confiance, mais pas avec l’effet escompté par M. Johnson. Il s’attendait à faire entrer l’Europe dans un nouveau paradigme de négociations plus souples. Au lieu de cela, le projet de loi a rendu Bruxelles deux fois plus déterminée à imposer les garanties nécessaires dans l’ensemble des futurs traités. Il a inutilement empoisonné l’atmosphère sans rapprocher les Brexiters de leur fantasme d’un accès aux marchés européens sans obligation de respecter les règles de l’UE. »