• PoliceAprès plusieurs faits de violence survenus la semaine dernière, comme l’attaque du commissariat de Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne), le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé mardi une hausse de 325 millions d’euros du budget de la police, ainsi qu’une prime pour les policiers travaillant de nuit. Lors d’une rencontre jeudi avec des représentants de la profession, Emmanuel Macron a déclaré s’engager à faire adopter une loi comprenant un durcissement de la répression envers les personnes agressant la police.

    Lire le résumé de ces engagements sur le site de Libération.
  • Droits de douaneL’Organisation mondiale du commerce (OMC), une institution de régulation des échanges internationaux, a autorisé mardi l’UE à surtaxer les importations de produits américains à hauteur de 4 milliards de dollars par an, en représailles à des aides accordées par les États-Unis au constructeur aéronautique américain Boeing. L’an dernier, l’OMC a autorisé les États-Unis à surtaxer les importations européennes en raison de subventions illégales versées à l’avionneur européen Airbus.

    Lire les explications de l’affaire Airbus-Boeing devant l’OMC sur le site de Capital.
  • Covid-19505 décès liés au Covid-19 ont été enregistrés la semaine dernière, contre 265 décès hebdomadaires il y a un mois, selon un bilan publié jeudi par Santé publique France, un organisme public dépendant du ministère de la Santé. La nouvelle carte commune de l’UE sur les zones à risque, publiée depuis jeudi soir, montre que plus de la moitié des États membres comprennent des zones rouges. Ces zones sont établies selon deux critères : le taux de nouveaux cas pour 100 000 habitants et le taux de tests positifs. En France, un couvre-feu a débuté cette nuit en Île-de-France et dans huit métropoles pour lutter contre l’épidémie.

    Voir la carte sur le site du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies.
  • Financement libyenL’ancien président de la République Nicolas Sarkozy a été mis en examen hier pour association de malfaiteurs dans l’enquête sur les soupçons de financement par la Libye de sa campagne présidentielle de 2007, a annoncé le Parquet national financier. En 2018, il avait déjà été mis en examen dans cette affaire pour corruption, détournement de fonds publics libyens et financement illicite de campagne électorale.

    Lire un résumé chronologique de l’affaire sur L’Express.
  • SyrieLes Forces démocratiques syriennes, une alliance arabo-kurde implantée dans le nord-est de la Syrie, ont libéré jeudi plus de 600 prisonniers syriens qu’elles détenaient en raison de leurs liens avec le groupe djihadiste État islamique. La semaine dernière, l’administration autonome kurde de cette région a décrété une première amnistie pour ces prisonniers condamnés pour terrorisme et ayant effectué la moitié de leur peine.

    Lire notre Panorama sur le conflit syrien.
  • BrexitLe Premier ministre britannique, Boris Johnson, a appelé hier les citoyens britanniques à se « préparer » à l’absence d’accord avec l’UE sur leurs futures relations à l’issue de la période de transition de sortie du Royaume-Uni de l’UE, fixée au 31 décembre. « Nous achoppons sur tout » et « le problème est loin d’être seulement la pêche », a commenté Emmanuel Macron à l’issue d’un sommet européen et d’une semaine de négociations sans avancée.

  • TerrorismeUn homme, professeur d’histoire-géographie en collège, a été décapité hier en fin d’après-midi à Conflans-Saint-Honorine (Yvelines), selon des sources policières recueillies par plusieurs médias. « Il avait fait un cours sur la liberté d’expression avec des caricatures de Mahomet », a précisé Sophie Vénétitay, secrétaire générale du syndicat d’enseignants SNES-FSU, interrogée par BFMTV. Un homme soupçonné d’être son agresseur a été tué par balle par la police dans une ville voisine. Le Parquet national antiterroriste a annoncé s’être saisi de l’enquête ouverte pour « assassinat en relation avec une entreprise terroriste ».