• ReconfinementLe Premier ministre irlandais, Micheal Martin, a annoncé hier soir que l’Irlande entrerait demain à minuit dans une nouvelle phase de confinement, de six semaines, pour faire face à une augmentation des cas de contamination au Covid-19. Les écoles resteront toutefois ouvertes. Le gouvernement du Pays de Galles a également annoncé hier soir un reconfinement, pour environ deux semaines.

    Consulter le bilan (en anglais) de l’agence sanitaire européenne ECDC.
  • MosquéeLa préfecture de Seine-Saint-Denis a publié aujourd’hui un arrêté prononçant la fermeture de la mosquée de Pantin à partir de demain soir et pour six mois. Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, avait réclamé cette fermeture à la suite de l’assassinat vendredi du professeur d’histoire Samuel Paty, l’enquête ayant révélé que la mosquée avait partagé sur sa page Facebook la vidéo dénonçant le cours de l’enseignant.

    Lire l’article du Parisien expliquant comment une mosquée peut être fermée.
  • StreamingLa plateforme de streaming vidéo par abonnement Salto, créée par France Télévisions, TF1 et M6, a été lancée aujourd’hui. Elle propose une vingtaine de chaînes en direct, des programmes en rattrapage, ainsi que des séries et des films disponibles à la demande. Les groupes de télévision à l’origine de Salto souhaitent à terme y proposer des programmes exclusifs.

    Lire l’interview du directeur général de Salto dans Le Point.
  • LactalisLe média d’investigation Disclose, en partenariat avec plusieurs médias dont Mediapart et France Culture, a révélé aujourd’hui que le groupe laitier Lactalis était responsable de rejets toxiques dans les cours d’eau français. L’enquête dévoile que, depuis 2010, plus de la moitié des usines de Lactalis ont été ou sont en violation du Code de l’environnement.

    Lire le volet de cette enquête sur Lactalis dans le site de Disclose.
  • InondationsLa Fédération française de l’assurance a publié aujourd’hui une première estimation des sinistres dus aux inondations qui ont touché les Alpes-Maritimes au début du mois. « 14 000 déclarations de sinistres devraient être enregistrées pour un coût des dommages assurés qui devrait atteindre 210 millions d’euros », selon la fédération. Ces chiffres ne comprennent pas les dommages infligés aux infrastructures publiques, « qui ne sont pas assurées », précise-t-elle.