20 octobre 2020

Ça alors

Être allemand nécessite de serrer la main

Un tribunal allemand a annoncé vendredi avoir rejeté la demande de naturalisation d’un Libanais en raison de son refus de serrer la main d’une femme. Arrivé en Allemagne en 2002, ce médecin avait obtenu sa naturalisation en 2015, mais il avait refusé de serrer la main de la greffière au moment de la remise du certificat, car « il avait promis à sa femme de ne serrer la main d’aucune autre femme », rapporte le tribunal. Celui-ci apparente ce comportement à une « conception fondamentaliste de la culture ». Après avoir intenté une action en justice pour récupérer son certificat, l’homme a été débouté. Le tribunal explique que la naturalisation exige une intégration « dans les conditions de vie allemande », où les poignées de main sont « des rituels d’adieu indépendants du statut social, du sexe ou d’autres caractéristiques personnelles ». En 2019, l’Allemagne a naturalisé près de 129 000 étrangers, soit 15 % de plus qu’en 2018, selon l’Office fédéral allemand de la statistique.