• Samuel PatyLe parquet national antiterroriste (PNAT) a affirmé cet après-midi « le lien de causalité direct » entre l’assassinat terroriste du professeur Samuel Paty et la campagne menée sur les réseaux sociaux contre lui par un parent d’élève. Le PNAT a rapporté que le terroriste était entré en contact avec ce dernier et avait reçu l’aide de deux collégiens pour identifier le professeur. Emmanuel Macron doit rendre ce soir un hommage national à Samuel Paty depuis l’université de la Sorbonne à Paris.

    Suivre en direct l’hommage national à partir de 19h30 sur le site de l’Élysée.
  • MonsantoLa Cour de cassation, la plus haute juridiction de l’ordre judiciaire français, a rejeté cet après-midi le pourvoi formé par l’entreprise d’agrochimie Monsanto, ce qui rend définitive sa condamnation pour sa responsabilité dans l’intoxication de l’agriculteur Paul François. Ce céréalier a poursuivi Monsanto en 2007 après être gravement tombé malade à la suite de l’inhalation accidentelle d’un herbicide commercialisé par Monsanto, depuis interdit en France.

    Découvrir le combat de Paul François contre Monsanto dans Sud Ouest.
  • Grippe60 % des pharmacies sont en rupture de stock de vaccins contre la grippe, après en avoir écoulé plus de 5 millions en une semaine, a rapporté hier soir l’Union de syndicats de pharmaciens d’officine. Le syndicat a dénoncé un « énorme raté » de la campagne de vaccination, débutée la semaine dernière, qui s’adresse cette année en priorité aux personnes les plus fragiles face au Covid-19 et aux professionnels de santé.

  • GoogleLe département de la Justice des États-Unis, ainsi que plusieurs États américains, ont déposé hier soir une plainte contre le moteur de recherche Google qu’ils accusent de pratiques anticoncurrentielles. Ils soupçonnent Google d’avoir abusé de sa position sur le marché de la recherche et de la publicité en ligne au détriment de la concurrence et des consommateurs, grâce à des contrats conclus avec des fabricants de téléphones ou des navigateurs lui garantissant d’être le moteur de recherche par défaut.

  • NigeriaLes forces de l’ordre ont réprimé hier soir une manifestation pacifique contre les violences policières à Lagos, la plus grande ville du Nigeria, faisant plusieurs morts, selon l’ONG de défense des droits humains Amnesty International. Un millier de manifestants avaient bravé un couvre-feu décrété par les autorités pour tenter d’éteindre le mouvement de contestation populaire qui a émergé début octobre.

    Lire la genèse de la contestation populaire au Nigeria sur Le Point.