• Haine en ligneLe Premier ministre, Jean Castex, a déclaré aujourd’hui que les 1 279 signalements faits à Pharos, la plateforme de lutte contre les contenus illicites sur Internet, avaient permis 27 interpellations après l’assassinat terroriste du professeur d’histoire-géographie Samuel Paty vendredi. Il a annoncé que l’effectif de cette plateforme serait renforcé et que des mesures seraient ajoutées au projet de loi contre les séparatismes pour sanctionner « ceux qui font pression » sur les fonctionnaires et les agents publics.

    Lire dans 20 Minutes les mesures déjà annoncées contre les séparatismes.
  • Covid-19Le nombre de cas confirmés de nouvelles contaminations au Covid-19 a atteint 168 772 dans la semaine du 12 au 18 octobre, selon des chiffres publiés hier soir par Santé publique France, un organisme public dépendant du ministère de la Santé. Il y en avait 2,5 fois moins entre le 14 et le 20 septembre. Des patients souffrant du Covid-19 ont été transférés, pour la première fois depuis le redémarrage de l’épidémie, des hôpitaux de Roubaix et Tourcoing vers d’autres établissements des Hauts-de-France, a annoncé aujourd’hui le centre hospitalier universitaire de Lille.

    Consulter les chiffres de Santé publique France.
  • LibyeLes deux camps qui s’opposent militairement en Libye ont signé aujourd’hui un « cessez-le-feu permanent » avec « effet immédiat », a annoncé la représentante spéciale du secrétaire général de l’ONU dans le pays, qui a supervisé les négociations organisées pendant cinq jours à Genève, en Suisse. Selon l’accord, les groupes armés des deux bords doivent réintégrer leurs campements et les mercenaires et combattants étrangers doivent quitter le territoire libyen.

    Lire notre article de juin sur le conflit libyen.
  • États-UnisLes deux principaux candidats à l’élection présidentielle américaine, Donald Trump et Joe Biden, se sont opposés hier soir aux États-Unis dans un deuxième débat après une première confrontation houleuse le 29 septembre. Donald Trump a accusé la famille de Joe Biden de corruption tandis que le candidat démocrate a critiqué le bilan du président républicain face à l’épidémie de Covid-19 et a affirmé vouloir se détourner « progressivement de l’industrie pétrolière ».

    Voir un résumé du débat mis en ligne par Le Monde.