24 octobre 2020

Ça veut dire quoi

État pivot

La prochaine élection présidentielle américaine est prévue le 3 novembre, même si de nombreux électeurs ont déjà voté de manière anticipée. Le président des États-Unis est élu au suffrage universel indirect, par des grands électeurs choisis en fonction du vote des citoyens, État par État (voir notre infographie explicative). À l’exception du Maine et du Nebraska, le candidat arrivé en tête dans un État s’en voit attribuer tous les grands électeurs. Une dizaine d’États oscillent régulièrement entre les candidats démocrate et républicain. On les appelle « États pivots » (« swing states » en anglais). En 2016, Hillary Clinton a ainsi été battue par Donald Trump en Floride, dans l’Ohio et dans l’Iowa, qui avaient voté pour Barack Obama en 2008 et 2012. La liste des États pivots évolue avec le temps, la démographie altérant les habitudes de vote dans certains États. Anciennement acquis aux Républicains, le Colorado et la Virginie, qui ont préféré le candidat démocrate lors des trois dernières élections, sont désormais rarement présentés comme des États pivots pour ce scrutin. La Pennsylvanie, le Michigan et le Wisconsin se voient considérés comme tels cette année après avoir basculé vers le camp républicain en 2016.