29 octobre 2020

On fait le point

Attentat à l’arme blanche à Nice

Un attentat à l’arme blanche dans la basilique Notre-Dame de Nice a fait trois morts ce matin. Blessé par les forces de l’ordre, l’assaillant a été interpellé, puis hospitalisé. « Notre pays a été frappé par une attaque terroriste islamiste », a affirmé Emmanuel Macron sur place cet après-midi, apportant son soutien « aux catholiques de France et d’ailleurs ». Le parquet national antiterroriste a ouvert une enquête.

Pour Emmanuel Macron, « si nous sommes attaqués une fois encore, c’est pour les valeurs qui sont les nôtres », dont celle de la liberté de culte. L’attentat de Nice survient deux semaines après l’assassinat terroriste du professeur Samuel Paty, tué pour avoir présenté en classe des caricatures de Mahomet. Ce matin, le consulat français à Djeddah, en Arabie saoudite, a été l’objet d’une attaque au couteau qui a blessé un vigile, a rapporté l’ambassade.

Le Premier ministre, Jean Castex, a décidé de porter le plan Vigipirate au niveau « urgence attentat » sur l’ensemble du territoire. Ce niveau, le plus élevé, est mis en place pour une durée limitée et permet de mobiliser des moyens exceptionnels pour prévenir tout risque de nouvel attentat. Emmanuel Macron a annoncé le passage de 3 000 à 7 000 militaires de l’opération Sentinelle, une force déployée contre la menace terroriste sur le territoire national. Il a ajouté que les lieux de culte, en particulier les églises, et les écoles seraient davantage protégés.