29 octobre 2020

Tout s'explique

La France à nouveau confinée

Quelles sont les modalités de ce reconfinement ?

Emmanuel Macron a annoncé hier soir un reconfinement de la France à partir de ce soir minuit et jusqu’au 1er décembre au moins. Les modalités précises seront détaillées ce soir par le Premier ministre, Jean Castex. Comme au printemps, les déplacements seront limités à des cas précis et à justifier par attestation. Les commerces jugés non essentiels seront fermés ainsi que les établissements recevant du public tels que les bars et restaurants. En revanche, les visites en Ehpad seront autorisées et les crèches, écoles, collèges et lycées resteront ouverts. Jean Castex a annoncé ce matin que le port du masque à l’école serait étendu aux enfants à partir de 6 ans, au lieu de 11 ans jusqu’à présent. Il a également demandé aux entreprises d’instaurer le télétravail à 100 % pour les postes où il est applicable.

L’épidémie a-t-elle retrouvé son niveau de mars ?

Hier, 3 036 personnes atteintes du Covid-19 étaient en réanimation, selon Santé publique France, un organisme public dépendant du ministère de la Santé. Ce chiffre est environ quatre fois supérieur à ce qu’il était lors de l’instauration du premier confinement mi-mars. Le nombre de morts est également plus élevé : plus de 1 700 personnes sont décédées du Covid-19 ces sept derniers jours, contre 142 la semaine précédent le premier confinement. Le 9 septembre, Jean-François Delfraissy, président du conseil scientifique chargé de conseiller le gouvernement face au Covid-19, estimait que l’exécutif allait être « obligé de prendre un certain nombre de décisions difficiles » dans les « 8 à 10 jours maximum ». Les premières restrictions, telles que les fermetures de salles de sport, n’ont toutefois été annoncées que le 24 septembre et le couvre-feu le 14 octobre.

Quelle est la situation en Allemagne ?

Ces 14 derniers jours, l’Allemagne a enregistré proportionnellement quatre fois moins de nouveaux cas positifs au Covid-19 que la France et près de six fois moins de morts liées à cette maladie, selon les données du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies, une agence de l’UE. Cependant, les chiffres sont en forte augmentation depuis début octobre. Lundi, la Société allemande des soins infirmiers spécialisés, une organisation professionnelle, a rappelé que si l’Allemagne disposait de 40 000 lits de soins intensifs, le pays ne pourrait pas soigner « 40 000 patients Covid-19 » en raison d’un « manque de personnel infirmier qualifié ». La chancelière, Angela Merkel, a annoncé hier un « confinement limité » à partir de lundi et jusqu’au 30 novembre. Les bars, restaurants, salons de beauté et institutions dédiées aux loisirs et aux sports seront fermés. Les écoles et les crèches resteront ouvertes, mais la population est invitée à limiter ses déplacements.

POUR ALLER PLUS LOIN

L’évolution mondiale de l’épidémie sur le site de l’Organisation mondiale de la santé.