29 octobre 2020

Ça vaut un clic

Portrait d’une société bolivienne fracturée

En Bolivie, le candidat du Mouvement vers le socialisme a remporté l’élection présidentielle du 18 octobre. Le parti de l’ancien président Evo Morales, poussé à la démission fin 2019, revient au pouvoir dans un contexte de clivages politiques et sociaux, ainsi que le relate Rosa Moussaoui, grand reporter à L’Humanité, dans un photoreportage sur le site de la revue Ballast. Pendant deux semaines, jusqu’au jour du scrutin, elle a tiré le portrait d’une société bolivienne profondément divisée entre socialistes et conservateurs.