• Cour suprême américaineLe Sénat américain a approuvé lundi, par 52 voix contre 48, la nomination à vie de la juge Amy Coney Barrett à la Cour suprême, la plus haute juridiction des États-Unis. Elle a ensuite prêté serment à la Maison-Blanche. L’institution compte désormais six juges conservateurs sur neuf, dont trois nommés par Donald Trump. Fervente catholique, Amy Coney Barrett, 48 ans, s’est engagée lors de ses auditions au Sénat à tenir sa foi à l’écart de ses responsabilités de juge.

    Lire un portrait d’Amy Coney Barrett dans Libération.
  • BoycottLe président turc, Recep Tayyip Erdogan, a appelé lundi au boycott des produits français, estimant qu’une « campagne de lynchage » avait lieu en France « contre les musulmans ». Des appels au boycott de produits français ont également été lancés dans plusieurs pays arabo-musulmans, comme au Qatar et au Koweït. Ils visent à protester contre la défense en France du droit à la caricature du prophète de l’islam Mahomet, à la suite de l’assassinat du professeur Samuel Paty.

    Lire un article du Parisien relativisant l’impact de ces appels au boycott.
  • AvortementPlusieurs manifestations ont eu lieu cette semaine en Pologne ainsi qu’une journée de grève générale pour protester contre la restriction du droit à l’avortement dans ce pays. Le Tribunal constitutionnel avait rendu un arrêt la semaine dernière jugeant inconstitutionnelle une disposition de la loi qui autorisait l’interruption volontaire de grossesse (IVG) en cas de malformation grave et irréversible du fœtus ou de maladie incurable menaçant sa vie.

    Voir le reportage de France24 sur les divisions de la population polonaise.
  • Attentat à NiceUn attentat à l’arme blanche dans la basilique Notre-Dame de Nice a fait trois morts jeudi. Blessé par les forces de l’ordre, l’assaillant a été interpellé, puis hospitalisé. « Notre pays a été frappé par une attaque terroriste islamiste », a affirmé Emmanuel Macron sur place. Le parquet national antiterroriste a ouvert une enquête. Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé hier le rappel de 3 500 gendarmes réservistes et la mobilisation de 3 500 policiers pour renforcer la sécurité sur le territoire.

  • Covid-19Un nouveau confinement a été mis en place en France dans la nuit de jeudi à vendredi pour lutter contre l’épidémie de Covid-19. Il doit durer au moins jusqu’au 1er décembre. Contrairement au premier confinement de mars à mai, les crèches, les écoles, les collèges et les lycées restent ouverts. Il y a eu un peu plus de 16 000 nouvelles hospitalisations en raison du Covid-19 au cours des sept derniers jours et plus de 3 300 personnes atteintes de la maladie étaient placées en réanimation hier, selon les données de Santé publique France, un organisme public dépendant du ministère de la Santé.

    Voir la comparaison des indicateurs entre les deux confinements sur Le Monde.