4 novembre 2020

Tout s’explique

Trump et Biden au coude-à-coude

Où en sont les résultats des élections d’hier aux États-Unis ?

Aucun des candidats à l’élection présidentielle américaine ne pouvait être déclaré vainqueur en cette fin d’après-midi, ni l’un ni l’autre n’ayant atteint le seuil requis de 270 grands électeurs (voir notre infographie explicative sur le système électoral). Dans sept États, l’écart de voix entre le président sortant, le candidat républicain Donald Trump, et son opposant démocrate Joe Biden est toujours trop faible pour garantir que les votes par correspondance restant à dépouiller ne modifient pas le nom du candidat arrivé en tête, selon l’agence de presse américaine AP. En raison de l’épidémie de Covid-19, une proportion d’électeurs plus forte que d’habitude ont voté par correspondance. Plusieurs États, comme la Pennsylvanie, traditionnellement démocrate, mais qui avait basculé en faveur de Donald Trump en 2016, acceptent les bulletins de vote reçus par correspondance pendant encore plusieurs jours à condition qu’ils aient été postés le 3 novembre au plus tard. Ce matin, Donald Trump a revendiqué la victoire en estimant que ses opposants essayaient de « voler l’élection ».

Quels sont les résultats au Congrès ?

Les citoyens américains étaient également appelés hier à élire les membres de la Chambre des représentants et à renouveler un tiers des sièges du Sénat. Là aussi, les résultats sont serrés et encore partiels. Les Démocrates, qui possèdent 35 sièges de plus que les Républicains dans la Chambre des représentants sortante, ont pris deux sièges aux Républicains, mais en ont perdu sept autres. Au Sénat, les Républicains, qui comptent huit sièges de plus que les Démocrates, en ont perdu deux, mais en ont gagné un autre. Le Sénat est une chambre particulièrement importante du Congrès (Parlement) des États-Unis, au-delà de son rôle législatif. Son accord est nécessaire pour plusieurs nominations importantes, comme celles des membres du cabinet présidentiel et des juges fédéraux, dont ceux de la Cour suprême. Majoritaires au Sénat depuis 2014, les Républicains ont ainsi pu s’opposer à plusieurs choix du président démocrate Barack Obama lors des deux dernières années de son mandat. Le Sénat peut également empêcher la ratification des traités internationaux par le président puisque celle-ci nécessite d’obtenir les deux tiers de ses voix.

Le résultat de l’élection présidentielle peut-il dépendre de la Cour suprême ?

« Nous irons devant la Cour suprême des États-Unis », a déclaré ce matin Donald Trump en soupçonnant ses adversaires d’ajouter des bulletins après le vote pour truquer le résultat. La Cour suprême, la plus haute juridiction américaine, ne peut cependant pas être saisie directement concernant ces accusations. Elles devraient d’abord être déposées devant la justice des États avant de remonter éventuellement à la Cour suprême. Celle-ci s’est prononcée en octobre, après des décisions de justice dans les États concernés, sur les délais accordés pour que les votes par correspondance puissent être acceptés. Elle a accordé le délai de trois jours après l’élection en Pennsylvanie, mais rejeté celui de six jours dans le Wisconsin. En 2000, alors que l’élection présidentielle dépendait du résultat – serré – en Floride, la Cour suprême avait mis un terme au recomptage des bulletins au bout d’un mois, permettant l’annonce de la victoire du candidat républicain George W. Bush.